11/07/1916 : Dannemark, Ragnhild, Inger

Epave de l'Inger (Photo Docteur Louis Thomas Col. Yvonne Andrieux)

Epave du Ragnhild (Photo Docteur Louis Thomas Col. Yvonne Andrieux)

 Trois bateaux scandinaves, tous étaient des trois-mâts, furent victimes au cours de l’été 1916 de la dune de Langlade. Sur la côte ouest de Langlade au lieu dit « Ruisseau Debon » deux trois-mâts danois, « Dannemark » et « Ragnhild » vinrent s’échouer. Ils étaient tous deux chargés de bois et purent par la suite être renfloués. Ils étaient tous deux peints de couleurs vives et sur leur coque le pavillon danois était peint de manière à être aperçu par les Alliés aussi bien que par les Empires Centraux. Il faut se rappeler qu’à cette époque l’Europe était en pleine guerre et les sous-marins très nombreux dans l’Atlantique à attendre quotidiennement une proie à dévorer. Seuls les pays scandinaves avaient adopté le statut de neutralité.

L’Inger transportait 1,300,000 pieds de bois, cargaison qu’il avait chargée â Pugwash, Nouvelle Ecosse pour Sharpness en Angleterre. Le capitaine de ce trois-mâts de 1,347 tonnes pensait qu’il se trouvait à environ 40 milles de la terre. Il avait entendu une sirène, mais il avait cru que c’était celle d’un autre bateau se trouvant dans les parages. En réalité cette sirène était celle du phare de la Pointe Plate, ouest de l’Ile de Saint-Pierre. A 4 h 30 de l’après-midi par brume épaisse et grosse mer, l’Inger vint s’empaler sur les rochers du Cap Coupé, Langlade. L’équipage fut sauvé mais le navire fut considéré perte totale.

Le Ragnhild fut construit à Swenborg douze ans auparavant et il avait à son bord 190,000 pieds de bois. Il était affrété par la Compagnie Malcolm et MacKay de Saint-Jean de Terre-Neuve. Sa destination était Belfast en Irlande et il avait pris sa cargaison à Miramichi au New-Brunswick. Ce fut la même brume qui fut la cause du naufrage de l’Inger qui le fit s’échouer sur la dune de Langlade, mais ce qui sauva le bateau c’est qu’il s’échoua sur le sable, ce qui permit également de sauver sa cargaison.

Ragnhild
Ragnhild

1 réflexion au sujet de “11/07/1916 : Dannemark, Ragnhild, Inger”

  1. Bonjour,
    je suis en train de savoir si toutes les photographies existent de l’équipage du voilier norvégien Inger après que qu’ils ont été secourus. Mon grand-père était à bord du navire lorsqu’il a fait naufrage.
    Jim

Laisser un commentaire

*